Accueil > Blog > Les parts de marché de Google

Les parts de marché de Google

Création site web

Mis en ligne le 24/02/2015

Le rôle d'un moteur de recherche est d'indexer les contenus qui se trouvent sur la toile. Les plus connus sont Yahoo !, Bing, Google... Mais dans quelles proportions ces géants se taillent la part du gâteau par pays ? La réponse est plutôt simple.

Ce billet va être plutôt court, puisque la réponse pour tous les pays du monde... Enfin pas vraiment, je devrais plutôt dire, tous, sauf un ! Donc je recommence, dans tous les pays du monde, sauf un donc, celui qui draine les plus gros volumes de recherches est, vous vous en doutez, le dieu Google

Les pays où il est le plus délaissé sont l'union de la Russie et de la Biélorussie, où les moteurs de recherches comme mail.ru arrivent à occuper jusqu'à 40 % du volume des requêtes, mais où il reste tout de même majoritaire. Pour vous donner une idée, un des pays où Google à les moins bons résultats est... Tada... les Etats-Unis, son pays natal... avec tout de même, 80 % des parts de marché. Une bagatelle !

Pour le reste, en général, il occupe en moyenne 90 % des parts de marché, à noter que dans certains pays, ces chiffres dépassent les 96%. Pas beaucoup de place pour les autres.

Mais quel est ce pays où Google n'est pas roi ?

Vous l'aurez sûrement deviné, c'est la Chine !! Et forcément, la première place va droit à un moteur Chinois qui s'appelle Baidu (Rien à voir avec Badoo... ;) ). Pour info et pour conclure, Baidu détient 67,74 % des parts de marché et Google, 2,58 %. A noter que les rapports entre la Chine et le roi Google sont loin d'être une histoire à l'eau de rose.

Si cet article vous a plu, partagez le

A propos de l'auteur

Passionné par le web et le référencement, Vincent Grenon travaille en Freelance pour un clientèle en majorité basé en Charente-Maritime, en France et quelques clients situés à l'étranger. Il met en place pour les entreprises des solutions de communication web à travers le développement de sites et de leur référencement.

Laisser un commentaire