Accueil > Blog > Google et son zoo

Google et son zoo

Création site web

Mis en ligne le 26/02/2015

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ces noms d'animaux mariés au nom de Google ou pas. Que ce soit Google panda ou pingouin pour citer les deux plus connus, je vais essayer de vous les présenter pour mieux les apprivoiser. Google pigeon

Pour les moins avertis, je précise que ces noms correspondent chacun à un algorithme avec un objectif bien précis. Ces derniers ont été créés pour lutter de façon automatisée pour déclasser les sites ne respectant pas les recommandations Google, de mauvaise qualité ou utilisant des méthodes pour essayer de tricher pour obtenir des résultats.

Pandi, panda : petit ourson de chine !

Déployé depuis août 2011 en France, l'objectif de ce mignon petit ourson est de lutter contre les sites proposant du contenu de faible qualité, rarement mis-à-jour et qui sont sur-optimisés. Concrètement, il épure les résultats de recherche en détectant les sites qui utilisent des techniques de spammeurs et de duplication de contenus.

Le papa pingouin...

Le bon copain du panda, chez Google, c'est un pingouin... ou plutôt un manchot si on traduit vraiment, mais dans ce métier, on l'appelle en français : le pingouin ! ALors lui, il arrive en renfort pour pénaliser les petits malins qui utilisent les techniques abusives de linking. La pénalité est tout simplement un dépositionnement du site fautif.

Colibri pour récolter le nectar des contenus les plus pertinents

Alors, contrairement à ses deux copains, le panda et le pingouin, colibri (hummingbird en anglais) n'applique aucune pénalités. Il n'applique donc aucun filtre, mais permet à Google de changer sa réaction face aux requêtes en allant au-delà des mots-clés pour mieux interpréter les besoins de l'internaute. Pour info, 9 requêtes sur 10 des requêtes des recherches auraient été influencées par le colibri, alors que le pingouin n'aurait concerné que 3 % d'entre elles.

Pigeon de combat local !

Lui, c'est l'allié du référencement local. Son rôle est d'améliorer la pertinence des résultats selon la géolocalisation de l'internaute. Son nom n'est pas officiel, ce sont nos alliés du SEO outre-atlantique qu'ils l'ont dénommé ainsi. Lancé le 24 juillet 2014 pour les requêtes anglophone.

Les autres animaux de Google ???

Pour l'instant, que des spéculations ou prospections imaginaires de ce qui pourrait nous arriver. Peut-être pourrions-nous nous attendre à des algos du type perroquet, cochon, panthères... ou peut-être le zèbre ?! Nul ne sait. Mais tous ces algorithmes permettent et permettrait d'améliorer le positionnement des sites dit de qualités et de repousser les sites utilisant les techniques blackhat et de mauvaises qualité vers le fin fond des résultats. Au final, récompenser la gentille entreprise, développeur, référenceur... qui investit quotidiennement du temps (et de l'argent) pour améliorer et développer leur présence sur le net.

Pour conclure, je tiens à préciser qu'aucun animal n'a été maltraité pendant la rédaction de ce billet.

Si cet article vous a plu, partagez le

A propos de l'auteur

Passionné par le web et le référencement, Vincent Grenon travaille en Freelance pour un clientèle en majorité basé en Charente-Maritime, en France et quelques clients situés à l'étranger. Il met en place pour les entreprises des solutions de communication web à travers le développement de sites et de leur référencement.

Laisser un commentaire